• La Suisse centrale dit oui au tunnel de base du Zimmerberg 2 et à la gare traversante

    La Suisse centrale dit oui au tunnel de base du Zimmerberg 2 et à la gare traversante

    Le soutien politique et populaire aux deux projets est important à tous les niveaux et dans tous les partis politiques. Les cantons de Zoug, Lucerne, Obwald, Nidwald, Schwytz et Uri défendent en bloc le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante de Lucerne. Leur soutien s’appuie sur le «Zentralschweizer Komitee Durchgangsbahnhof Luzern» (Comité de Suisse centrale pour la gare traversante de Lucerne), qui regroupe plus de 700 membres et experts issus des milieux politiques et économiques, ainsi que diverses organisations se consacrant à la mobilité et à l’économie.

    «Le tunnel de base du Zimmerberg 2 répond à un urgent besoin de capacité sur l’axe Zoug–Zurich, l’une des lignes les plus fréquentées de Suisse.»
    Matthias Michel, conseiller d’État du canton de Zoug

    «Toute la Suisse bénéficiera de la gare traversante: elle accélèrera la liaison entre Bâle et Milan et déchargera la gare de Zurich, soumise à une forte fréquentation.»
    Robert Küng, conseiller d’État du canton de Lucerne

    «Le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante constituent des infrastructures fondamentales. C’est la meilleure réponse à une mobilité croissante. Cela contribuera à maintenir la Suisse centrale dans la course!»
    Josef Niederberger-Streule, conseiller d’État du canton de Nidwald

    «Davantage de trains, des trajets plus courts et de nouvelles liaisons directes – le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante améliorent notablement l’offre en transports dans toute la Suisse centrale.»
    Dr. Josef Hess, conseiller d’État du canton d’Obwald

    «Ces deux projets constituent un investissement dans la zone métropolitaine de Zurich et l’espace économique de Suisse centrale. Ils donneront aussi des impulsions à l’aménagement du territoire dans la cuvette de Schwytz ainsi qu’entre Lucerne, Zoug et Zurich.»
    Othmar Reichmuth, Landammann du canton de Schwytz 

    «Le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante créent des liaisons internationales et nationales optimales pour les régions touristiques de la Suisse centrale.»
    Urban Camenzind, conseiller d’État du canton d’Uri

    (Kopie 1)

    «En déchargeant le réseau ferroviaire suisse, la gare traversante de Lucerne ouvre la possibilité de transférer une partie du trafic marchandises de l’axe nord-sud sur le rail. Une opportunité qui sert les intérêts du pays.»
    Prisca Birrer-Heimo, conseillère nationale (canton de Lucerne)

     

    (Kopie 7)

    «La Suisse centrale a impérativement besoin de la construction du tunnel de base du Zimmerberg et la planification immédiate de la gare traversante de Lucerne, car nous sommes à l’étroit!»
    Peter Föhn, conseiller aux Etats (canton de Schwytz)

     

    (Kopie 9)

    «Une gare traversante à Lucerne est indispensable pour nos cantons et l’ensemble du pays!»
    Konrad Graber, conseiller aux Etats (canton de Lucerne)

     

    (Kopie 11)

    «L’engorgement du trafic nuit au développement économique de la Suisse centrale dans son ensemble. La gare traversante est une évidence pour assurer la réussite de demain.»
    Felix Howald, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de Suisse centrale (IHZ)

     

    (Kopie 5)

    «Une enquête en ligne après de nos partenaires économiques a démontré que l’accessibilité des axes de transport représente le principal atout du canton de Lucerne, avant la fiscalité et une main d’œuvre bien formée. Pour maintenir cet avantage aujourd’hui comme demain, nous devons investir MAINTENANT dans l’avenir. La gare traversante est un projet intergénérationnel. Il revêt une importance capitale pour l’économie du canton de Lucerne et de toute la Suisse centrale
    Ivan Buck, directeur de la promotion économique lucernoise

     

    (Kopie 3)

    «L’entreprise Pilatus Flugzeugwerke AG est le premier employeur du canton de Nidwald. Plus de 90% de nos collaborateurs vivent en Suisse centrale. Une gare traversante améliorera l’accessibilité des transports publics, un avantage pour nos clients et collaborateurs ainsi qu’un facteur décisif pour l’économie et l’environnement.»
    Markus Bucher, CEO de Pilatus Flugzeugwerke AG

     

    (Kopie 13)

    «La gare traversante améliore aussi les correspondances à destination de Zurich, Berne, Bâle ou encore du Tessin, un avantage particulier pour notre canton.»
    Peter Keller, conseiller national (canton de Nidwald)

     

    (Kopie 15)

    «La gare traversante est incontournable pour la mobilité de demain, au niveau régional comme à l’échelle nationale.»
    Marion Klein, CEO de PACK EASY AG

     

    (Kopie 17)

    «La gare traversante de Lucerne améliore la mobilité en Suisse centrale et en périphérie de Lucerne. Elle accroît aussi l’attractivité de notre région économique et touristique.»
    Damian Müller, conseiller aux Etats (canton de Lucerne)

     

    (Kopie 19)

    «Construire la gare traversante et le tunnel de base du Zimmerberg II, c’est investir dans la région économique de Suisse centrale. Tout le pays en profite!»
    Andreas Ruch, propriétaire de Ruch AG

     

    (Kopie 21)

    «L’extension du réseau ferroviaire avec la gare traversante de Lucerne est indispensable pour maintenir une offre attrayante en matière de transports publics. Le plus tôt sera le mieux!»
    Louis Schelbert, conseiller national (canton de Lucerne)

     

    (Kopie 23)

    «En combinaison avec le tunnel de base du Zimmerberg II, la gare traversante améliore résolument la mobilité sur le rail – en particulier les correspondances entre Lucerne, Zoug et Zurich, essentielles pour nous.»
    Peter Schildknecht, CEO de CPH Chemie + Papier Holding AG

     

    (Kopie 25)

    «Nous avons besoin de la gare traversante de Lucerne pour maîtriser la forte croissance nationale et régionale en matière de mobilité.»
    Peter Schilliger, conseiller national (canton de Lucerne)

     

    (Kopie 27)

    «Davantage de transports publics en Suisse centrale! Les cantons doivent développer de nouvelles offres et la Confédération doit construire la gare traversante dans les meilleurs délais.»
    Michael Töngi, président ATE Lucerne

     

    (Kopie 29)

    «Le tunnel de base du Zimmerberg II nous procure la capacité dont nous avons urgemment besoin sur l’axe Zoug–Zurich, de prime importance pour l’économie.»
    Andreas Umbach, président de la Chambre d’économie du canton de Zoug

     

    (Kopie 31)

    «La gare traversante de Lucerne offrira des correspondances optimales depuis la troisième gare de Suisse. Elle améliorera le réseau du rail et des bus dans toute la Suisse centrale.»
    Karl Vogler, conseiller national (canton d’Obwald)

     

    (Kopie 33)

    «Depuis longtemps, la gare terminus de Lucerne ne parvient plus à assurer sa fonction de nœud ferroviaire en Suisse centrale. Il faut une gare traversante.»
    Louis von Mandach, président des verts’libéraux de la ville de Lucerne

     

    (Kopie 35)

    «La construction de la gare traversante de Lucerne démarrera en 2026 pour préserver la puissance économique, l’attractivité et la prospérité en Suisse centrale!»
    Hans Wicki, conseiller aux Etats (canton de Nidwald)

     

    (Kopie 37)

    «L’organe de développement régional s’engage en faveur de la gare traversante en raison des perspectives incontournables qu’elle recèle pour l’avenir de notre région.»
    Pius Zängerle, président LuzernPlus

     

    (Kopie 39)

    «La gare traversante représente un pas de géant pour la mobilité ferroviaire à l’échelle nationale, mais aussi pour la ville et l’agglomération de Lucerne
    Armin Camenzind, directeur LuzernPlus

     

    (Kopie 41)

    «La Suisse centrale se distingue par une réussite économique supérieure à la moyenne. Tout le pays profitera de correspondances optimales.»
    Gaudenz Zemp, directeur de l’Union patronale du canton de Lucerne

     

    (Kopie 43)

    «La gare traversante améliorera résolument les transports publics régionaux. Elle s’inscrit dans notre volonté de préserver la qualité de vie et les conditions de travail à Lucerne.»
    Beat Züsli, président de la ville de Lucerne

     

    (Kopie 45)

    «Notre objectif: la mobilité pour tous avec fiabilité et sécurité, dans le respect du territoire et de l’environnement. Pour y parvenir, nous avons besoin de la gare traversante dans les meilleurs délais.»
    Adrian Borgula, conseiller municipal de Lucerne, directeur de l’environnement et des transports

     

    (Kopie 47)

    «Oui à la gare traversante – pour empêcher l’isolement de Lucerne.»
    Christian Ineichen, président de la section PDC du canton de Lucerne

     

    (Kopie 49)

    «Oui à la gare traversante pour que le plus beau canton de Suisse demeure accessible aussi à l’avenir.»
    Markus Zenklusen, président de la section PLR.Les Libéraux-Radicaux du canton de Lucerne

     

    (Kopie 51)

    «La gare traversante de Lucerne augmente l’attrait des transports publics et contribue résolument à la protection de l’environnement.»
    Roland Fischer, président des verts’libéraux du canton de Lucerne