• L’expansion de la mobilité exige des solutions d’avenir

    L’expansion de la mobilité exige des solutions d’avenir

    En Suisse, la mobilité et les transports publics en particulier sont en pleine expansion. La Confédération anticipe une augmentation de quelque 50 % du trafic voyageurs d’ici à 2040. La mobilité douce augmentera d’environ 30 %. Cette augmentation atteindra presque 20 % pour le transport individuel motorisé. La même évolution caractérise le trafic marchandises: 45 % de plus pour le rail, et environ 30 % pour la route. Les principaux vecteurs du développement de la mobilité sont constitués par la croissance démographique, responsable de 28 % d’augmentation de la mobilité, et du développement économique, qui induira 46 % de mobilité en plus.

    La Suisse centrale est soumise à un scénario de croissance identique. L’augmentation de la population d’ici à 2035 correspondra à la moyenne suisse d’environ 18 % (à Lucerne et Schwytz) ; à Zoug, cette croissance sera même plus forte (environ 20 %), alors que des cantons comme Obwald, Nidwald et Uri connaîtront une croissance inférieure à la moyenne suisse (source: Office fédéral de la statistique, 2016). L’augmentation de la mobilité suit toutefois la tendance constatée dans toute la Suisse: environ 40 % pour les TP et environ 20 % dans le trafic individuel motorisé d’ici à 2035.

    Ces pronostics correspondent à l’évolution des TP en Suisse centrale. Sur les principaux axes de développement du canton de Lucerne (Lucerne–Sursee–Bâle/Berne, Lucerne–Zoug–Zurich), la mobilité ferroviaire a connu un développement important entre 2004 et 2015:

    • 16’800 passagers par jour, soit presque 100 % sur la ligne Lucerne–Emmenbrücke
    • 14’100 passagers, soit presque 100 % sur la ligne Rothenburg Dorf–Emmenbrücke Gersag
    • 10’700 passagers, soit 50 % sur la ligne Lucerne–Ebikon (source: Verkehrsverbund Luzern)

    Le trajet Zoug–Zurich est aussi soumis à une forte croissance. Au cours des trois dernières années, le transport régional a augmenté à lui seul de 140 % (source: Office des transports publics du canton de Zoug). La ligne Zoug–Zurich, l’une des trois grandes lignes les plus fréquentées de Suisse, connaîtra aussi une surcharge à partir de 2030. Ces projections démontrent que la demande sera supérieure à l’offre en matière de mobilité.

    La Suisse centrale est prête
    Une croissance importante des TP implique d’élaborer des concepts d’avenir. Avec le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante de Lucerne, la Suisse centrale a initié deux projets parfaitement complémentaires qui profiteront à la région mais aussi à tout le pays. C’est une Suisse centrale unie qui demande à la Confédération de réaliser le tunnel de base du Zimmerberg 2 et la gare traversante dans le cadre de la prochaine étape d’aménagement.